Design architectural et stratégies bioclimatiques

  • Étude d’ensoleillement et gains solaires

    L’étude de la trajectoire solaire en fonction des saisons a permis aux concepteurs de déterminer le dimensionnement et la distribution des ouvertures pour optimiser les gains solaires potentiels tout en limitant les pertes thermiques des ouvertures qui demeurent dans l’ombre. Cet exercice vise à augmenter l’éclairage naturel et à obtenir des gains thermiques solaires passifs.

    La maximisation de l’éclairage naturel crée une diminution des gains thermiques internes dus aux appareils d’éclairage eux-mêmes et limite le besoin en éclairage d’appoint. Les gains thermiques solaires directs, emmagasinés dans la masse du bâtiment, permettent de limiter le besoin en énergie pour le chauffage en mi-saison et en hiver. L’été, des ouvertures sont protégées des gains solaires par des systèmes d’occultation, laissant les façades dans l’ombre afin de faciliter la climatisation des édifices.

  • Ventilation et climatisation naturelles
  • Optimisée pour le bienfait des occupants, la ventilation naturelle est privilégiée dans plusieurs espaces de vie. Des fenêtres ouvrantes ont été disposées judicieusement dans toutes les unités d’habitation. Couplée à la présence de végétaux, d’une masse thermique et de systèmes d’occultation performants contre les gains solaires, la ventilation naturelle permet de faire une « climatisation passive » avec les mouvements d’air frais.

    Le projet comprend une ventilation transversale pour des unités transversales et de coin, une disposition opposée des ouvrants de fenêtre dans une même pièce et des ouvrants hauts et bas pour encourager les mouvements de convection. La ventilation par convection est favorisée lorsque possible.